Égypte #4 – École Oasis Internationale

220px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg – Read this article in English – 220px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg

La sonnette sonne et les enfants accourent de la pleine de jeu à l’entrée du bâtiment. Les classes sont organisées en rangs, formant, ensemble, un carré presque parfait. Face aux enfants, le directeur de l’école et son équipe. L’hymne national égyptien résonne et le drapeau est levé. Après l’hymne, le directeur me présente aux enfants. Il annonce que je passerai dans trois classes pour parler de « Bike with Diabetes ».

C’est par Christian et Aurore Pyre que j’ai été introduit à l’École Oasis Internationale de Zahraa el Maadi, une banlieue du Caire. Christian et Aurore sont un couple d’enseignants qui travaillaient auparavant au Rwanda, avec une amie en commun. Ils m’ont invité à m’installer chez eux, avant de me proposer de présenter le projet aux élèves. En avant! Ce sera ma première présentation devant une classe ! Cela étant, je me demande quelle approche adopter afin d’intéresser des élèves de 9-10 ans ?!

Je décide de me replonger dans ma propre enfance, lorsque je me laissais absorber par les récits des voyageurs que nous accueillions dans notre maison à Kigali. Une fois partis, je continuais à rêver et imaginer des aventures sur les pistes africaines.

Ma présentation commence dès lors par une question: « Quels sont vos rêves ? » Le sérieux des réponses que j’obtiens m’étonnent un peu. Celles-ci vont de devenir architecte à devenir un footballer connu à devenir propriétaire d’un parc d’attraction. La plupart des réponses faisant référence à un des métiers. Cela me surprend car je ne me souviens pas me soucier de mon avenir professionnel lorsque j’avais 10 ans.

J’explique aux élèves pourquoi je traverse l’Égypte et l’Afrique à vélo et comment ce projet trouve ses origines dans un de mes rêves d’enfant, lorsque, à peu près à leur âge, je me suis rendu compte qu’il était possible de faire le tour de l’Afrique en suivant les routes dessinées sur une carte. Le message que je veux faire passer, est que les rêves que nous avons enfants, sont probablement les plus marquants et qu’il est possible de les garder dans un tiroir pour les faire mûrir au fil du temps, pour, un jour, peut-être les réaliser.

Il m’aura fallut près de vingt-cinq ans avant que je n’extrais le mien de son tiroir et m’y confronte. Je leur explique que j’espère atteindre Cape Town malgré le fait que j’ai le diabète. Je me disais que j’allais devoir leur expliquer ce qu’était le diabète, mais, à ma grande surprise, presque tous les enfants savent de quoi il s’agit, dans la mesure où ils ont presque tous un proche qui est atteint de la maladie. Rien d’étonnant, au vu de la prévalence du diabète en Égypte, tel qu’expliqué par le Dr Ahmed Samy dont l’interview se trouve dans le section “Interviews” du site.

C’est l’occasion d’aborder le fait que, quelles qu’elles soient, nous devrons tous, un jour où l’autre, faire face à des difficultés. Ces difficultés seront différentes pour chacun d’entre nous, et nous devrons, chacun y faire face à notre manière.

Les enfants sont très réceptifs et actifs durant la présentation. Tellement, que je n’ai pas la possibilité de répondre à toutes les questions avant la fin de la période de cours. Au bout du compte, ce n’est pas à trois classes, mais bien sept que je présente “Bike with Diabetes”, le mot ayant été passé entre les enseignants qui m’abordent dans le couloir lorsque je change de classe.
C’est une expérience épuisante, mais fort intéressante !

Le soir même, j’apprends par Christian que deux élèves ont failli rater leur bus, car ils me posaient toutes sortes de questions après la fin des cours qu’ils n’ont pas pu me poser en classe.

Enfin, Christian m’a offert un t-shirt de l’uniforme de l’école avec les signatures de tous les enfants de sa classe. L’idée étant que j’envoie aux élèves des photos prises tout au long du voyage, permettant ainsi aux élèves de suivre le périple…

6 thoughts on “Égypte #4 – École Oasis Internationale

    1. Hello Arthur. Je suis ton périple, mais suis très absorbé par des travaux de rénovation. Très intéressant, ton récit dans cette école. Bonne continuation là-bas.

      Guy du GRACQ-JETTE
      guy.egerickx@gmail.com

      Like

      1. Bonjour Guy !
        Je te remercie pour ton message !
        J’espère que tout se passe bien à Jette. Bonne chance et bon courage pour la rénovation ! Et si tu passes par le service “Urbanisme” de la commune, passe leur le bonjour de ma part 😉

        Like

  1. Bravo ! c’est super chouette comme démarche …Quelle richesse de part et d’autre dans ces échanges !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s